Cap vert, des îles enchanteresses

Cap vert, des îles enchanteresses

Au large des côtes sénégalaises, cet archipel éparpille ses dix îles dans l’océan Atlantique. Riche de son métissage racial, mais aussi culturel, le Cap-Vert est au carrefour de trois continents : l’Afrique, l’Europe et l’Amérique du Sud. L’île a su garder et mêler les influences de chacun d’eux. La nature y est préservée et variée et le voyageur-spectateur ira de surprise en surprise et de beauté en trésor. Parmi les plages désertes ou les paysages de verdure, au pied du volcan Fogo ou dans les yeux des insulaires qui partagent leurs traditions et leurs passions comme la musique, seconde nature pour les Cap-Verdiens et connue de tous grâce à Césaria Evora. Le Cap-Vert, réputé pour son climat souvent doux ainsi que l’hospitalité de la population est un archipel qui séduit de plus en plus les voyageurs pour la diversité de ses paysages, entre montagnes et végétation luxuriante Profitez également de gastronomie locale, La cachupa est le plat national. Comparable à la feijoada brésilienne, c’est une sorte de ragoût à base de maïs et de haricots noirs, qui est décliné selon les ingrédients à disposition : viandes, thon ou légumes. Elle est très appréciée le matin, revenue avec des oignons et des œufs au plat (cachupa guisado). Les autres plats traditionnels capverdiens (le xerem, le cuscus, le djagacida) sont réservés aux repas de fête et ne sont pas servis dans les restaurants. Du côté des boissons, goûter au grogue, rhum local, qui, mélangé, avec du citron, de la mélasse et éventuellement d’autres parfums devient le pontche, sirupeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *